Archives : La Valise Rio Loco 2015
valise
mardi 23 mai 2017

De janvier à juin 2015, la Valise Rio Loco a accompagné les structures socioéducatives toulousaines dans leur projet pédagogique sur le thème « De Garonne à Rio Loco, 20 ans de festival ». Elle contient des outils pédagogiques, du matériel sonore et des affiches thématiques. L'année a été jalonnée de 5 étapes artistiques : concerts pédagogiques, ateliers d'arts plastiques et spectacles pour accompagner les publics jusqu'au festival.

 

 

Contenu de la Valise

Livret 1 : Voyage sur les fleuves...

Ce livret, intitulé Voyage sur les fleuves…, est le premier d'une série de 6 livrets thématiques que vous recevrez tout au long de l'année afin de compléter la Valise Rio loco. Il vous permettra d'explorer les espaces géographiques et sonores retenus pour l'édition 2O15 du festival.

 

Livret 2 : Tour du monde en musiques

Ce livret, intitulé Tour du monde en musiques, est le deuxième d'une série de 6 livrets thématiques que vous recevrez tout au long de l'année afin de compléter la Valise Rio loco. Il vous permettra d'explorer les espaces géographiques et sonores retenus pour l'édition 2015 du festival. 

 

Livret 3 : Vagabondage en images

Ce livret, intitulé Vagabondage en images, est le troisième d'une série de 6 livrets thématiques que vous recevrez tout au long de l'année afin de compléter la Valise Rio loco. Il vous permettra d'explorer les univers graphiques des différentes éditions du festival. 

 

Livret 4 : Sur les routes du cirque

Ce livret, intitulé Sur les routes du Cirque, est le quatrième d'une série de 6 livrets thématiques que vous recevrez tout au long de l'année afin de compléter la Valise Rio loco. Il vous permettra de découvrir la richesse et la modernité des arts circassiens, valorisés chaque année par Rio Loco.

 

Livret 5 : Occitània, une terre sans frontières

Aqueste libret, titolat Occitània, una tèrra sens frontièras, es le 5en d'una seria de 6 librets tematics que recebretz long de l'annada per fin de completar la valisa Rio Loco. Vos donarà las claus per comprene aqueste territòri occitan, mes a l'onor dins l'edicion 2015 dal festenal.

 

Livret 6 : Jouez avec le festival Rio Loco

De janvier à juin 2015, la Valise Rio Loco a accompagné les structures socio-éducatives toulousaines dans leur projet pédagogique sur le thème « De Garonne à Rio Loco, 20 ans de festival ». Livrets pédagogiques, affiches thématiques et matériel sonore et visuel ont nourri les équipes éducatives dans la construction de leur projet d'ouverture sur les cultures du monde. Milan Presse, éditeur engagé pour tous les enfants, a naturellement soutenu cette démarche pour permettre aux enfants de s'épanouir en tant que citoyens du monde. Au fil des imaginaires associés aux 4 grands thèmes de Rio Loco, les publics ont abordé, mois par mois, Africa, avec Fanga et Mustapha Boutadjine, America, avec la compagnie Morosof, et Occitània, avec Mauresca. Ils achèveront leur parcours artistique avec Europa et la compagnie Anonima Teatro.

 

Règles du Jeu : l'Awalé

Nommé Awalé en Côte d'Ivoire, Jeu de Six au Togo, Adjito au Bénin, ce jeu de « semailles » est présent depuis l'antiquité sur tout le continent africain. On retrouve des formes de ce jeu au Brésil, en Louisiane, au Philippines, etc… Chaque pays / région possède sa règle. Sa simplicité recèle des stratégies en constante évolution enrichissant ce jeu depuis sa création. 

 

Règles du jeu : le Patol

Le Patol est un jeu de l'époque précolombienne. Il était joué par les indiens Tigua au Nouveau Mexique. Beaucoup de jeux de courses du même type se retrouvent dans les provinces alentours et il est probable que la Patol soit une des nombreuses variantes. Ces jeux étaient souvent utilisés pour des rituels divinatoires. Aujourd'hui, nul ne saurait dire qui gagnera la partie. 

 

Règles du jeu : Les Quilles Occitanes

On connaît aussi ce jeu « sportif » sous les appellations quilles de neuf, de six ou de trois. La quille occitane est un sport régional emblématique du Sud Ouest. Les plus anciens témoignages de jeu de quilles et de boules remontent à l'Égypte ancienne. La Quille occitane (ou quille de six) n'est qu'une variante. Après un arrêt de sa pratique par un préfet du Gers, ce jeu fut relancé par les foyers ruraux de la région dans les années 70.

 

La carte : Courants sonores des fleuves du Monde

Le festival Rio Loco fête ses 20 ans. Sa programmation anniversaire prend la forme d'une rétrospective où quelques 80 territoires et pays ainsi qu'une dizaine de fleuves, tous invités depuis 1995, seront pour beaucoup à l'honneur. Bien réelle la géographie de Rio Loco ? Cette carte en est la preuve.

 

Pour télécharger le Dossier de Presse par ici !

 

Etape 1 - Musique

Etape 2 - Arts visuels

Etape 3 - Spectacle Vivant

Etape 4 - Musique au Metronum

Etape 5 - Festival

 

ETAPE 1 - MUSIQUE : FANGA

L'AFROBEAT

Concert commenté. Remise du livret arts visuels pour préparer l'étape suivante.

Depuis une dizaine d'années, le collectif Fanga évolue à la croisée de l'afrobeat, du jazz et du funk, offrant une musique éminemment spirituelle. Pour la petite histoire, l'engagement et la cohésion du groupe s'imposent d'emblée par son nom. En effet, « fanga » signifie « force de conviction » en dioula, un dialecte africain. Tout un symbole. C'est en 1998 que ce collectif, riche en personnalités complémentaires et en énergies cosmopolites, commence à prendre forme, influencé par les musiques africaines urbaines des années 1970 (de Fela Kuti à CS Crew, en passant par CK Mann). Mais Fanga naît véritablement en 2000 de la rencontre entre Serge Amiano, programmeur hip-hop et le rappeur burkinabais Yves Khoury connu sous le nom de « Korbo ». Tous deux ont alors un coup de foudre pour l'album Black Voices de Tony Allen (batteur de Fela). Cela scelle définitivement la naissance de Fanga sur le socle des racines afrobeat. La musique de Fanga sera afrobeat ou ne sera pas ! Après un premier maxi promo de 6 titres (Afrofanga) enregistré en 2001 sans batteur (programmations), la formation montpelliéraine intègre un batteur et sort son premier disque, Afrokaliptyk, en 2003. L'originalité est déjà là, la « signature » évidente. Car Fanga se distingue des formations afrobeats classiques. Si le flow de Korbo, entre rap et spoken word, synthétise à lui seul la croisée entre l'Afrique traditionnelle et le hip-hop moderne, Fanga affiche alors une autre spécificité : ne pas aligner de section de cuivres dans ses rangs. Pour autant, les fondements du genre sont là. Puis le groupe prend ses aises, dans la forme comme dans le fond (discours engagé contre les inégalités et les injustices de tous poils, porté par la voix rageuse de Korbo) et assoit sa réputation sur les scènes de France et de Navarre. Aux boucles électro répond un groove puissant, aux rythmiques hypnotiques, de longues phases d'improvisation jazz à coup de sax et aux claviers analogiques. Autant d'ingrédients qui effleurent sur l'album Natural Juice (2007) puis sur le virtuose Sira Ba (2009) avant de prendre toute leur pleine mesure, sur scène, où le groupe excelle, de connivence avec un public conquis à sa cause. En témoigne l'album dvd live, Afrokaliptyk Nation, véritable feu d'artifice de soul, funk, jazz et autres sonorités mandingues, sorti pour fêter les 10 années d'existence du groupe. Aujourd'hui, après un break de quelques mois, le groupe reprend la scène avec une nouvelle formation basse/batterie et une nouvelle section cuivres (sax, trompette). Mais aussi la production avec un maxi vinyl (3 titres et un remix) tout juste sorti dans les bacs. 

Sur scène / Khoury Yve (Korbo) : chant - David Rekkab : clavier - Imuyuwa Kunnunji : trompette - Loic Mounier : saxophone + 2e guitare - David Obam : basse - Sega Seck : batterie - Durand Eric : percussion - Raulet julien : guitare lead.
 

 

Durée : Durée 50 min, Ouverture des portes 30 min avant la séance.
Dates et horaires : 5 séances : Mardi 20 janvier : 17h (Périscolaire) / Mercredi 21 janvier : 9h30 (Scolaire) / Mercredi 21 janvier : 15h (Extra-scolaire) / Jeudi 22 janvier : 14h15 (Scolaire) / Jeudi 22 janvier : 21h00 (Tout public)

 

ETAPE 2 - ARTS VISUELS : MUSTAPHA BOUTADJINE

L'ART DU COLLAGE

 Ateliers de formation à destination des animateurs, éducateurs et professeurs des écoles. Remise du livret spectacle vivant et de la sélection des Bibliothèques de Toulouse. C'est derrière une moustache généreuse et un oeil pétillant que se cache l'artiste Mustapha Boutadjine. Né dans la banlieue d'Alger, au coeur du quartier populaire de La Glacière, Mustapha Boutadjine a toujours aimé dessiner. Dès son plus jeune âge, son superbe coup de crayon est repéré par ses professeurs d'école qui vont convaincre ses parents de le faire évoluer dans cette voie. Mustapha est le premier dans sa famille à embrasser une carrière artistique. Sorti major de sa promo à l'École des Beaux-Arts d'Alger en « Architecture d'intérieur », le jeune homme obtient ensuite une bourse d'études pour partir aux Arts Décoratifs de Paris en « Design de produits » avant de consolider son parcours à l'Université Paris I, Panthéon-Sorbonne, en « Esthétique et sciences de l'art ». En 1979, Mustapha décide alors de retourner dans son pays natal pour apporter, grâce à ses compétences, sa pierre à l'édifice algérois. Il intègre, comme enseignant, les Beaux-Arts d'Alger où il crée puis devient chef du département Design. En parallèle, Mustapha dispense des cours en tant que professeur associé à l'École polytechnique d'architecture et d'urbanisme. Mais Mustapha Boutadjine, alors engagé comme syndicaliste et communiste, se retrouve contraint de quitter son pays en 1988, sous le feu de lettres de menaces. Ses idéaux sont ébranlés par les bouleversements sociopolitiques que connaît alors l'Algérie. Le voilà de retour à Paris, où il posera définitivement ses valises pour vivre et travailler, trouvant dans la capitale française un espace d'expression, bohème et cosmopolite, véritablement ouvert sur le monde. À côté de ce parcours professionnel sans faute, Mustapha développe un travail créatif basé sur une technique de graphisme-collage de haut-vol qui l'amène à faire de nombreuses expos, mais aussi, et surtout, à nourrir son engagement le plus profond. Son terrain de jeu ? Réaliser des portraits de personnages qui ont écrit l'Histoire grâce à leur combat idéologique à partir de bouts de papiers déchirés dans des magazines de luxe. Mis bout à bout, dans un travail de composition de grande précision, ces fragments d'images sur papier glacé, traces d'une actualité éphémère, s'auréolent alors d'une aura d'éternité. Et font émerger les portraits des icônes de la résistance et du militantisme dans le monde entier, ou tout simplement, ces héros extraordinaires qui ont milité pour la liberté et la dignité (de Che Guevara à la regrettée Cesaria Evora, de Nelson Mandela à Emiliano Zapata en passant par Django Reinhardt ou Patrice Lumumba). Comme un heureux pied de nez à nos sociétés de consommation à travers une expérience sensible du détournement d'objet. Pour Mustapha, créer c'est résister. Et résister, illuminer le visage de la révolte.

 

 

Durée : 1 h 30
Dates et horaires : 8 séances : Mardi 24 février : 9h30, 14h et 16h30 / Mercredi 25 février : 9h30, 14h et 16h30 / Jeudi 26 février : 9h30 et 14h

 

 

 

ETAPE 3 - SPECTACLE VIVANT : CIE MOROSOF - ARTISTES CIRCASSIENS

PORTEURS PARALLELES

Spectacle de 20 minutes (étape de création) suivi d'un bord de scène avec les artistes. Remise du livret musique. Pour sa première création, Prochain, lauréate du « Jeunes Talents Cirque 2006 », la compagnie Morosof avait concentré ses recherches autour de l'identité, de l'intimité et de sa propre histoire. En parallèle, le travail de ses interprètes avec Guy Alloucherie (Compagnie Hendrick Van Der Zee) a profondément enrichi une réflexion politique et sociale déjà naissante. En 2008, lors de sa participation au Festival Mondial du Cirque de Demain, la compagnie appréhende une approche centrée sur la technique et le jeu burlesque. Puis crée une forme courte, 2 & 1/2, qui fait en quelque sorte le lien entre deux mondes : l'avant spectacle tout d'abord, celui qui se cache dans le calme d'un ballant, les bruits de la structure, les battements du coeur, la respiration et la transpiration, la technique circassienne dépouillée, en somme. Et puis, l'autre côté du miroir : les paillettes, les feux de la rampe, le grand spectacle, le rêve à l'état pur, le numéro de cirque. Plus récemment, la compagnie Morosof a été amenée à travailler avec Zimmermann & de Perrot, une compagnie à l'univers scénographique plutôt artisanal mais doté d'une extrême précision, qui leur a permis d'explorer de nouveaux terrains de jeu et de trouver de nouvelles possibilités créatives. Puis vient le spectacle Eppur si Muove, une pièce dans laquelle les circassiens approfondissent le concept de l'acrobatie et les rapports de deux personnages qui se trouvent et se perdent constamment sur une scénographie originale. La Compagnie Morosof s'est ainsi bâti une solide expérience au fil de toutes ces précieuses étapes, trouvant dans chacune, une manière d'avancer et de rebondir. Plus riche à chaque rencontre, à chaque expérience, pour continuer à écrire, page après page, une histoire en mouvement. Leur nouvelle création, PORTEURS PARALLELES, est une pièce de 20 minutes qui, elle, raconte, avec un langage acrobatique unique basé sur de la voltige aérienne, la relation humaine dans son aspect le plus simple et le besoin de l'Autre pour exister. Pour simple décor, deux plateformes de 3,5 m de haut, avec un homme sur chacune, en mouvement dans l'espace. Ici, inévitablement, à un moment déterminé, ces deux hommes se retrouvent face à face. Seul le vide se glisse entre eux. Ce vide justement qu'il est difficile de franchir, au moment de la rencontre, du partage. Et qui soulève tellement d'interrogations. Pourtant, sans l'autre, suis-je capable d'être vraiment moi-même ? N'est-il pas vrai que sans l'autre, rien ne me retient, rien ne se tient même et tout tombe ?

Sur scène / Acrobates-Porteurs : Blancaluz Capella (Argentine), Laura Smith (Canada), Mark Pieklo (États-Unis) et Rafael Moraes (Argentine) - Musicien : Fernando del Papa - Régie Spectacle : Patrick Cathala

 

 

Durée : 50 min, Ouverture des portes 30 minutes avant la séance
Dates et horaires : 6 séances : Mardi 24 mars : 9h30 (scolaire) / Mardi 24 mars : 17h (périscolaire) / Mercredi 25 mars : 15h (extra-scolaire) / Jeudi 26 mars : 9h30 (scolaire) / Jeudi 26 mars : 17h (scolaire) / Vendredi 27 mars : 14h15 (scolaire)

 

ETAPE 4 - MUSIQUE AU METRONUM : MAURESCA + PYTHEAS

OCCITANIA

MAURESCA

Avec MAURESCA, la rime et le rythme tournent à plein régime, les machines distillent le groove et les cuves débordent de textes vivants et acérés où l'occitan déploie sa verve et son originalité. 15 ans de scènes, MAURESCA vendange à pleines mains dans le Hip Hop ou le Reggae, sans modération. Un style et un son sans pareil, avec déjà 5 albums à leur actif, dont le dernier opus, « Riòta » (L'Autre distribution), sortie prévue en Avril 2014. En live, le groupe montpelliérain livre avec générosité l'essentiel des titres qui ont forgé son histoire : un moment d'échange, de danse et de réflexion. À la croisée des chemins qui mènent du reggae au hip hop et à la langue d'oc, Mauresca marie l'occitan et le français, en prenant soin de s'adresser au plus grand nombre, parce que l'occitan, sa culture, ce qu'elle porte, concerne l'ensemble du pays, mais plus largement l'Europe et le monde. Un « patois » (comme les jamaïcains eux-mêmes nomment leur langue insulaire) source de radicalité, pertinence et originalité qui réveille et « boulègue » les cultures, les langues et la chanson française.


Sur scène / Sylvan Chabaud (« Chab ») : paroles/chant - Benoît Vieu (« Benezet ») : chant - Inti Cohen (« Inti ») : percussions - Cédric Viala (« Drac ») : Scratch/séquenceur - Sylvain Briat : Guitare - Julien Carbonne : Batterie - Massimo Tomacelli : son

 

PYTHEAS

«R'Òc Electroriental»

En 2009, la rencontre entre Lou Dàvi, néo-troubadour toulousain, et le compositeur marseillais Sylvain Bulher donne naissance au projet Lou Dàvi & Pythéas : phrasés de mandole, séquences électroniques et oralité occitane servent de base à l'esthétique musicale de la formation. Le binôme est rejoint en 2013 par Rémi Caussé à la programmation et Amine Tilioua au violon arabo-andalou. Cet équipage prend le nom de Pythéas et propose à ses auditeurs d'embarquer pour un voyage digital et organique, guidé par les modalités méditerranéennes et le souffle des cultures occitanes. 

Sur scène / Lou Davi : Auteur, Compositeur, Interprète - Sylvain BULHER : Compositeur, Basse - Amine Tilioua : Violon Arabo-Andalou - Rémi Caussé :Compositeur-arrangeur, Piano.

 

Durée : 50 min, Ouverture des portes 30 minutes avant la séance
Dates et horaires : 3 séances : Mardi 19 mai : 17h, Mercredi 20 mai : 15h (extra-scolaire), Jeudi 21 mai : 14h15(scolaire)

 

ETAPE 5 - FESTIVAL

Deux journées festives en avant-première du festival pour clôturer le projet Valise Rio Loco. Au programme : des animations, des jeux, un spectacle jeune public et des surprises…

PROGRAMME EN COURS DE CONSTRUCTION

Programme

Séléctionnez une date

avr. mercredi 24 mai juin
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4