LA CHIVA GANTIVA + 1ère partie

L’histoire de La Chiva Gantiva, c’est l’histoire d’un mariage. Un mariage heureux entre les nationalités, les cultures, les sonorités et les genres. Bruxelles, 2005. Trois jeunes étudiants colombiens immigrés se retrouvent pour faire des percussions. Animés d’un même désir, retrouver leurs racines, ils unissent les musiques qu’ils affectionnent (rock, afrobeat et funk) aux rythmes afro-colombiens traditionnels (cumbia, champeta, chirimia, mapalé, salsa…). La Chiva Gantiva fait alors ses premiers pas. Avant de prendre son envol avec l’arrivée de quatre autres musiciens (un Français, un Vietnamien et deux Belges). Fin 2011, le groupe sort son premier disque. Pelao est signé chez l’un des labels de musique indépendants les plus novateurs, Crammed Discs, et produit par l’anglais Richard Blair (ingé’ son pour Peter Gabriel, Totó la Momposina, Nusrat Fateh Ali Khan…). Ses 11 titres sont autant de bombes musicales lâchées au visage du monde. Les influences sont multiples (Lucho Bermudez, Fela Kuti, Irakere, James Brown, Rage Against The Machine…), les frontières stylistiques explosées dans une fusion totalement originale. L’énergie punk se marie à la chaleur latine, les cuivres surpuissants à l’élégance du jazz, l’esprit funk à la pulsation afro-beat. En parallèle, le joyeux « melting-potes » écume les salles de concert et les grands festivals pour bientôt se transformer en une machine de guerre scénique. Les médias sont enthousiasmés, le public conquis. La Chiva Gantiva fait plusieurs incursions très réussies en Grande-Bretagne (Festival River of Music durant les JO de Londres en 2012, WOMAD 2013…) ainsi qu’aux USA (New York, Miami, L.A.…). Mais connaît surtout la consécration en son pays, devenant l’un des jeunes groupes les plus populaires de Colombie. En février dernier, le deuxième album Vivo continue de creuser le sillon d’une musique aventureuse. Et se révèle encore lors de prestations de plus en plus renversantes (Bénin 2014, WOMAD 2014…). Alors, qui allume la mèche ? 
 
Line-up / Felipe Deckers : guitare, tiple - Florian Doucet : clarinette - Rafael Espinel : chant, percussions - Natalia Gantiva : percussions - Martin Méreau : percussions - Matthieu Chemin : basse - Tuan Ho Duc : saxophone alto
 
A 19h : Premières parties : TENDANCES CARAIBES + CRI'OLA + LOCOSON + OKILAKUA

Infos pratiques

Carré de la Maourine
Esplanade
Métro Borderouge
 
Entrée libre

../common/calendar Date de début: 24/05/14

Programme

Séléctionnez une date

nov. mercredi 13 décembre janv.
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31